Le théâtre de Beauvais, un premier chantier d’exception pour la centrale à bétons d’EQIOM installée à Beauvais

17.12.19

Une ambition forte : se fondre dans le patrimoine local

Déjà surnommé la « troisième cathédrale de Beauvais », le nouveau théâtre de Beauvais devait s’inscrire dans le paysage urbain local et notamment s’intégrer au ton « pierre » des deux monuments historiques tout proche, la cathédrale Saint-Pierre et l’église Saint-Etienne.

Dessiné par l’architecte François Chochon, le théâtre d’une hauteur de 27 m a été pensé pour qu’il prenne toute sa place dans le centre ville beauvaisin et qu’il puisse laisser passer la lumière après 15h et offrir des couchers de soleil aux habitants du boulevard Aristide Briand.

Pour répondre au cahier des charges, EQIOM Bétons a réalisé en amont un important travail de recherche sur les matériaux à utiliser. Après réflexion, et pour respecter ce rendu de pierre naturelle présent aux abords de l’édifice, le choix s’est porté sur un béton de parement rappelant la couleur de la pierre de Saint-Maximin (Oise).

« Une collaboration étroite avec le service laboratoire d’EQIOM Bétons a permis de trouver la bonne formule et de répondre ainsi aux exigences de la maîtrise d’œuvre du chantier. » déclare Guillaume Brossard, Chef de Secteur Oise chez EQIOM Bétons Région Hauts-de-France, aujourd’hui Responsable des Projets EQIOM Bétons.

Ce chantier a représenté un volume de 4 500 m3 de béton, dont 1 500 de béton architectonique à base de ciment blanc avec des caractéristiques particulières liées notamment à la réalisation de voiles de grandes hauteurs de plus de 10m50 devant respecter une grande régularité de teinte et de parement. Le challenge à relever était de bien épouser la matrice pour réaliser un motif le plus net possible.

« Nous sommes très fiers d’avoir collaboré à la réalisation de ce très bel édifice qui s’incrit déjà dans le patrimoine culturel de Beauvais. Le résultat est à la hauteur de l’engagement de toutes les équipes de la centrale à bétons de Beauvais. » poursuit Guillaume Brossard. 

 

Zoom sur la centrale à bétons de Beauvais

La sécurité et la protection de l’environnement ont été le fil rouge des travaux de construction de la centrale à bétons de Beauvais inaugurée en juin 2018. Les travaux ont porté sur la gestion des eaux de process et le plan de circulation des différents flux de camions. Le nouveau plan de circulation, à sens unique, évite les marches arrière et sécurise le site. La zone de traitement des eaux de process a été adaptée, désormais en adéquation avec la capacité de production du site En séparant l’ensemble des flux, les risques liés à la circulation des engins et des personnes ont été pris en compte : toupies et approvisionnements de la centrale d’un côté, clients pour enlèvement de béton et visiteurs de l’autre.

 

Quand le théâtre de Beauvais inspire un hôtel à insectes…

La centrale à bétons de Beauvais souhaitait apporter la touche finale aux espaces engazonnés de son site. Sensibilisée à la préservation de l’environnement, l’équipe a tenu à ce que cet embellissement par fleurs et végétaux ait aussi une utilité pour la biodiversité.

Après l’étude de plusieurs options, le choix s’est porté sur l’hôtel à insectes, simple à installer et à entretenir, et ne nécessitant pas une formation particulière. L’équipe d’exploitation du site a réalisé une structure en béton, option plutôt inattendue pour un hôtel à insectes. Autre particularité : cet hôtel à insectes est de grandes dimensions avec un ouvrage de plus de deux mètres de haut et un mètre de large.

« L’équipe était fière d’avoir fini le chantier du théâtre de Beauvais en béton blanc spécifique. Pour faire écho à cet ouvrage, l’hôtel à insectes a été réalisé avec le même matériau. »  commente Guillaume Brossard.

« Toute la centrale à bétons s’est fédérée autour de cet hôtel à insectes. Recherche des bonnes pratiques, construction de la structure, finition et entretien : son aménagement s’est appuyé sur toutes les bonnes volontés et les savoir-faire au sein de l’équipe. L’hôtel à insectes attise la curiosité des clients. C’est l’occasion de parler d’environnement, ce qui est très positif pour l’image du site.» conclut Maurice Bacquet, Opérateur de la centrale à bétons de Beauvais.