Après la mise en place du béton, son serrage est l’étape indispensable permettant de garder de bonnes caractéristiques techniques et physiques avec en partie l’évacuation d’une partie de l’air améliorant la compacité du béton.
 
Différents modes de serrage existent :
  • La vibration interne utilisant des aiguilles vibrantes électriques, pneumatiques ou thermiques devant être immergées verticalement ou sous un angle faible puis remontées lentement sans jamais toucher les armatures. Attention à ne pas appliquer de vibrations près des coffrages.
  • La vibration externe par vibrateurs de coffrage où des moteurs à balourds sont fixés et plus adaptés à des ouvrages de faible épaisseur ou de grande hauteur.
  • La vibration externe par règle vibrante est davantage utilisée pour les dalles et chaussées en béton de 20 à 25 cm d’épaisseur. Le serrage a alors lieu en surface grâce à la règle ou la poutre équipées de vibrateurs.
 
A noter qu’il existe des bétons autoplaçants, qui comme leur nom l’indique, se placent uniquement grâce à la gravité. Le béton autoplaçant engendre ainsi de vrais gains économiques et prend en compte son environnement en supprimant les nuisances sonores causées par les vibrations du serrage.