Armature ou fibre, un même objectif : renforcer la résistance du béton

Le béton est un matériau résistant. Mais s’il résiste bien à la compression, il résiste mal aux efforts en traction.

Des armatures métalliques incluses dans le béton donnent un béton armé supportant à la fois la traction et la compression.

Des fibres ajoutées au béton donnent un béton fibré :

  • Les fibres de polypropylène, utilisées à des dosages variant de 600g à 1200g/m3, réduisent la micro fissuration des dallages en béton et améliorent la dureté de la surface.
  • Les fibres de polyéthylène et métalliques, utilisées à des dosages variant de 5 kg à plusieurs dizaines de kilos par m3, renforcent la résistance en flexion des ouvrages.

 

Béton fibré : des qualités spécifiques aux fibres utilisées

Le béton fibré est un béton classique, auquel on a ajouté des fibres. Et selon la nature de ces fibres, le béton va se doter de qualités nouvelles. Mais aussi présenter quelques inconvénients dont il faudra tenir compte.

Les ATOUTS du béton fibré
  • Une cohésion plus grande ;
  • Une meilleure résistance à la fatigue, à l'usure, aux chocs, au feu, à l'abrasion ;
  • Une meilleure déformabilité avant le point de rupture et de la ductilité ;
  • Une réduction des effets de retrait, et de la formation de microfissures ;
  • Une mise en œuvre plus simple (pas de treillis métallique à stocker, manipuler, à couper…).
Les INCONVENIENTS du béton fibré
  • Un coût supérieur ;
  • La nécessité d’ajouter un adjuvant superplastifiant, car l’incorporation de fibres diminue l’ouvrabilité du béton ;
  • L’utilisation des fibres structurelles est interdite en zone de risque sismique modéré et plus.

 

Béton armé : une valeur sûre de la construction et du génie civil

Le béton armé, association d’armatures métalliques et du béton, a vu le jour au milieu du 19ème siècle. Il est aujourd’hui fréquemment utilisé dans les ouvrages de génie civil car en plaçant les aciers judicieusement dans les zones où le béton est confronté à un effort de traction, il garantit la solidité de la construction. Il permet ainsi des réalisations qu’un autre matériau n’aurait pas supporté : des tours de 800 m de hauteur, des tunnels, des ponts et des immeubles...

Les ATOUTS du béton armé

  • Il reste incomparable pour faire des fondations solides, pour une maison individuelle aussi bien qu’un immeuble ;
  • Il est résistant et durable ;
  • Il est moins coûteux que le béton fibré.

Les INCONVENIENTS du béton armé

  • La préparation de l’armature est longue et fastidieuse ;

  • Il est sujet aux microfissures de surface s’il n’est pas bien curé.

 

Quel béton pour vos travaux ?

Impossible de départager le béton armé et le béton fibré : chacun conserve ses champs d’application.

Si vous vous lancez dans l’auto-construction de votre pavillon, impossible de faire l’impasse sur le béton armé pour les fondations et la dalle. 

Si vous avez décidé de couler une dalle pour une terrasse qui repose sur un support solide et qui va supporter peu de poids, le béton fibré est un choix possible : s’il est plus coûteux, il vous épargnera la manipulation des treillis métalliques.