Camion EQIOM Biogaz

Le camion Biogaz fait son entrée chez EQIOM !

20.06.19

Dans la dynamique de son adhésion à « FRET 21* », EQIOM montre son engagement à réduire les émissions de gaz à effet de serre des transports de marchandises en expérimentant quatre camions à motorisation verte par gaz naturel et bioéthanol.

Premier groupe de matériaux de construction à rejoindre, dés 2017, l’initiative « FRET 21 – Les chargeurs s’engagent », EQIOM apporte des solutions concrètes pour diminuer de 6% les émissions de CO2 générées par ses transports d’ici 2020, en agissant sur sa logistique et notamment sur les moyens de transport.
 
Ainsi, EQIOM a mis en service au 1er trimestre 2019 quatre camions à motorisation verte par gaz naturel et bioéthanol.
 

EQIOM opte pour le Gaz Naturel pour Véhicules (GNV), une valeur sûre

En adoptant le GNV, EQIOM conforte son engagement dans la transition énergétique.
 
Cette technologie mature, alternative au diesel, répond à l’amélioration de la qualité de l’air et contribue à protéger l’environnement en luttant contre le réchauffement climatique.
 
Le gaz naturel pour véhicules est composé de méthane (aussi connu sous le nom de « gaz de ville ») à hauteur de 95% et d’hydrocarbures très légers.
 
Le GNV a la particularité d’être un gaz naturel compressé à 200 bars sous forme gazeuse qui peut être stocké à température ambiante facilitant ainsi son utilisation au quotidien.

Caractéristiques :

  • Son énergie d’allumage est supérieure à celle de l’essence
  • Il n’est ni corrosif, ni toxique
  • Le stockage en pression du gaz (environ 200 bars) est encadré par la norme EU R110
  • Il a un intervalle réduit d’inflammabilité et une vitesse de propagation de la flamme faible

Les véhicules utilisant le GNV sont aussi sûrs et « plus propres » que les véhicules aux carburants traditionnels.

Le GNV permet de :

  • réduire l’empreinte écologique puisqu’il émet -95% de particules fines et - 50% de NOx par rapport aux seuils fixés par la norme Euro VI
  • le bioGNV a un bilan carbone quasiment neutre car il émet jusqu’à -80% de CO2 par rapport au diesel.
 

Camion Biogaz

Ainsi un moteur GNV/Bio GNV est 3 fois moins bruyant qu’un moteur diesel (norme Piek).
Classé en catégorie 1 pour les vignettes Crit’Air, ces véhicules peuvent accéder aux zones à faibles émissions.
 
 
EQIOM, conformément à sa stratégie Développement Durable encourage les transporteurs capables de fournir des camions à motorisation propre. Aujourd’hui ce sont quatre véhicules écologiques qui roulent pour EQIOM afin d’assurer différents flux :
 
  • la boucle entre le nord et la région parisienne pour la branche ciments,est assurée notamment par 2 tracteurs GNL (Transports Mauffrey Littoral & Transports Hautier)
  • les livraisons entre la plateforme logistique EQIOM Granulats de Vernou (77) et le sud de l’Ile-de-France sont assurées entre autres par un tracteur fonctionnant au GNC (Transports PREJAM).
  • un tracteur au bio-éthanol circule entre l’Allemagne et la région Alsace-Lorraine pour la cimenterie d’Héming dans le cadre des approvisionnements en matières premières. (Transports Kuchly)

 

Grâce aux nouvelles motorisations qui offrent la puissance nécessaire au transport de matériaux lourds sur des trajets régionaux urbains et transfrontaliers, EQIOM est en mesure de répondre aux engagements pris auprès de la démarche FRET 21.
 
« Aujourd’hui les premiers résultats validés par l’agence de notation TKBlue sont là : les émissions de CO2 associées aux transports ont baissé de 4% entre 2016 et 2017. En maintenant ce rythme, notre objectif à 2020 sera atteint. » commente Yann Lafillé, Responsable du pôle Route Ciments et Granulats d’EQIOM.
 

*A propos de FRET 21

FRET21 a pour objectif d’inciter les entreprises agissant en qualité de donneurs d’ordres des transporteurs à mieux intégrer l’impact des transports dans leur stratégie de développement durable.

La France a pour objectif de ramener d’ici à 2020, les émissions des transports à leur niveau de 1990, c’est-à-dire de réduire de 20% les émissions du secteur (par rapport à 2005). Aujourd’hui, 92% des émissions de CO2 du transport sont émis par le transport routier, qui représente plus de 80% de la consommation énergétique du secteur des transports.

FRET21 propose quatre axes pour réduire les émissions de CO2, pour lesquels l’entreprise signataire peut mettre en œuvre différents types d’actions : taux de chargement, distance parcourue, moyen de transport et achats responsables.